En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Flash info

18:00 18:03

 

 

 

Background

Le chanteur Daniel Lévi est mort à l’âge de 60 ans après avoir lutté contre un cancer

Écrit par sur 06/08/2022

Le chanteur Daniel Lévi est mort à l'âge de 60 ans après avoir lutté contre un cancer

 

Daniel Lévi, qui luttait contre un cancer du côlon, est mort ce samedi 6 août, à l’âge de 60 ans, a annoncé son épouse dans la soirée.
Sa carrière fut notamment marquée par le succès de sa comédie musicale « Les dix commandements ».

Le chanteur français Daniel Lévi, célèbre interprète de L’Envie d’aimer, atteint d’un cancer du côlon depuis 2019, il a succombé à la maladie.
Les obsèques de l’artiste, né en 1961 à Constantine, en Algérie, auront lieu dimanche au cimetière juif Saint-Pierre de Marseille, a précisé Sandrine Lévi sur le compte Instagram de l’artiste.

 

 

Déjà père de trois enfants issus d’un premier mariage, il avait fait sa dernière apparition sur les réseaux sociaux à l’occasion de la naissance de son quatrième enfant. Le 15 juillet, une petite fille était née de son union avec Sandrine Aboukrat. Cette dernière avait annoncé jeudi sur Instagram que « le temps [était] compté » et demandait de prier pour son mari. Le chanteur avait sorti un nouvel album en février 2021, Grâce à toi. Ce dernier opus est très personnel, c’est « celui d’une renaissance après un long combat contre la maladie » C’était un chanteur romantique et surtout une voix et un grand pianiste qui avait su séduire le conservatoire.
Un artiste d’une incroyable culture. L’actualité le passionnait autant que l’Histoire des religions sur lesquelles il pouvait disserter pendant des heures. Il était l’éternel Moïse de la Comédie Musicale. Il était aussi la star de ce tube international « L’Envie d’Aimer » que même Cécile Dion n’a voulu chanter qu’avec lui. Daniel Lévi aimait l’amour comme le répétait Jean d’Ormesson. Il était cet homme qui souriait au bonheur et qui faisait d’une épreuve une étape à franchir pour mieux se rapprocher de la plénitude. Avec Sandrine, son épouse d’une incroyable force, il aura traversé des tempêtes et des jours de soleil, en trouvant à chaque fois la part utile d’une aventure humaine à vivre. Daniel était comme cela, porté par sa voix unique et puissante, celle qui caresse les oreilles et le cœur, il avait fait des rêves, lui le lauréat du conservatoire, le pianiste de tous les accords, de toutes les musiques. Des rêves de scènes, d’Olympia, d’expériences artistiques inédites comme sa participation à la web série « Paris Match en scène », à l’heure du confinement et son récital sous les arbres centenaires du Mas Candille à Mougins au moment du Festival de Cannes. Il était l’artiste, le frère capable de déplacer des montagnes, même lorsque son protocole de soin se durcissait. Son dernier rêve porte le nom de son enfant qui est née quelques jours avant son décès. Si le délai entre le décès du chanteur et l’enterrement est si court, c’est parce que dans la confession juive, les obsèques doivent être organisées dans les plus brefs délais.

Même si aujourd’hui le corps peut être conservé plusieurs jours, « il importe (sauf exception) selon la loi juive de faire en sorte que l’inhumation puisse se dérouler le plus tôt possible », note d’ailleurs le Grand Rabbin de Paris dans un texte consacré au rituel juif du deuil. Dans la plus grande sobriété Le Grand Rabbin précise également qu’en France, les défunts de confession juive sont enterrés dans un cercueil pour respecter la loi mais que selon la tradition juive, le corps est inhumé directement dans la terre. « En conséquence, et contrairement à une idée largement répandue, le respect du défunt consiste à commander aux pompes funèbres un cercueil en bois le plus ordinaire, et le plus rapidement dégradable, sans aucune garniture ». Dès l’annonce de sa mort, de nombreuses personnalités lui ont rendu hommage.
« Un homme, une voix, un frère, notre frère est parti… J’ai beau chercher les mots, je n’en trouve pas d’assez beaux. C’était grand, c’était bien, c’était nous », a publié sur Instagram, Pascal Obispo, en mentionnant d’autres artistes de la troupe des Dix Commandements.

© radioelyon.fr – Courte reproduction partielle autorisée suivie par un lien redirigeant vers cette page.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire